Abécédaire ironique de l’architecture

Après la sortie remarquée en 2006 de Charette au cul les nouvôs ! : Le parler des architectes, petit glossaire des termes usités par les anciens élèves architectes de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts et les vieux et très vieux architectes… La #teamarchi composée, elle, de jeunes architectes a encore frappé ! Après de longs et fructueux échanges, la crême de la crême des twittos archi (phi_phou, Imen_C, jraoul, paul2pma, Lili_Larchi, sdetails, ValerieHoareau, fabpons, meredithda, oliviertempora, demartinisguiom, degioanni et moi-même AbeilleArchi ) est heureuse de vous présenter l’Abécédaire ironique de l’architecture.

En espérant que cela vous fasse passer l’été et n’hésitez pas à rajouter vos propres définitions en commentaires.

Lire la suite

Le rapport de l’IGF sur les professions réglementées : les architectes sauvés ?

Après une série d’articles ici ou ,  le fameux rapport de l’inspection générale des finances (IGF) sur les professions réglementées (ou plutôt le rapport sur les capteurs de revenus des français) a fuité. Il est disponible en téléchargement ici rapport IGF. Les architectes ne se sentant pas particulièrement privilégiés avaient réagi avant la sortie du rapport de peur d’être touchés par une nouvelle déréglementation de leur profession. Dans une tribune publiée sur le site de l’Ordre, le vice-président François Rouanet revenait sur quelques données objectives : le recours non obligatoire à l’architecte pour les maisons individuelles de moins de 170 m², les honoraires d’architectes librement négociés depuis 1986, la moitié des architectes présente ainsi des revenus annuels inférieurs à 25 000 euros… Mais alors que dit ce rapport ?

Lire la suite

Saison 2 : les 10 livres d’architecture à lire pendant les vacances.

On ne change une équipe qui gagne alors comme l’an dernier avant de partir en vacances, voici une petite sélection de livres à lire, à regarder, à colorier, à raturer, à surligner, à griffonner, à déchirer, à réfléchir, à découvrir, à oublier, à étudier… Des livres, des livres et encore des livres à lire ou à re-lire pendant vos vacances. Et comme je disais déjà l’an dernier : essayez au possible de les acheter en librairie même si celles spécialisées en architecture ferment les unes après les autres (mais d’autres ouvrent : Le Cabanon ou Volume à Paris). Le choix est divers et varié : sérieux, léger, drôle, intelligent, instructif : bref un peu comme moi. 

Lire la suite

Archionline : une fausse bonne idée ?

Dans mon précédent billet, j’évoquais le cas du site Archionline, un site récent qui se propose de démocratiser les maisons d’architectes grâce une plateforme collaborative. Les architectes déposent leurs vieux plans et les clients potentiels les achètent à bas coût. Se voulant être les "Zara de l’architecture", les deux jeunes créateurs du site, sortis tout droit d’une école de commerce et dont l’un est le fils d’un architecte, expliquent sans ironie que leur démarche s’inscrit dans la défense des malheureux architectes qui n’ont pas accès la commande privée de la maison individuelle. Retour et explication sur un projet controversé qui agite la toile depuis quelques jours.

Lire la suite

Du respect des architectes et l’architecture.

Il y a quelques semaines, la remise des rapports sur la mission d’information sur la création architecturale du député de Paris Patrick Bloche et celui des sénateurs Hugues Portelli et Jean-Pierre Sueur tentait de remettre l’architecte et l’architecture sur la place du village. Ces bonnes intentions masquent pour autant une défiance de plus en plus croissante et un irrespect profond du travail des architectes et de la place de l’architecture en France.

Lire la suite

Les fausses déclarations d’Amina et de Lola : quelles leçons en tirer ?

En 2004, une jeune femme Marie-Léonie Leblanc déclare à la police avoir été victime d’une agression à caractère antisémite dans le RER B. Son témoignage provoquera en France une vague d’indignation et aura une large couverture médiatique. Trois jours plus tard, elle reconnaîtra avoir tout inventé. Dix ans plus tard, rebelote. Le 27 juin dernier, Lola une jeune femme déclare à la police avoir été violée par deux « arabes » en plein jour à Perpignan. Le 06 juillet, l’ex-Femen Amina déclare quant à elle avoir été « tondue » place Clichy par des fondamentalistes musulmans. Toutes deux ont depuis avoué avoir menti. L’une sera poursuivie (Amina) pour dénonciation calomnieuse, l’autre pas.

Lire la suite