Ecole d’architecture de Nanterre : la lettre de Serge Kalisz au président de la République.

Serge Kalisz est le fils du célèbre architecte Jacques Kalisz qui avec Roger Salem réalisa l’école d’architecture de Nanterre en 1971. Laisser à l’abandon depuis plus de 10 ans, Serge Kalisz se bat pour que cette oeuvre symbolique de l’architecture métallique soit non seulement sauvée de la destruction mais aussi valorisée comme patrimoine du XXème siècle. Dans cette lettre (ci-dessous) Serge Kalisz écrit directement au président de la République après plusieurs fin de non-recevoir de la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti qui a laissé ces dernières années de nombreuses œuvres architecturales se faire démolir (Fontainebleau, Gesté, Reuil…). Le blog l’Abeille et l’Architecte soutient Serge Kalisz et sa démarche. Force et courage.

 

Lire la suite

Publicités

Faut-il pendre Odile Decq ?

Reconnaissons-le, Odile Decq, c’est l’architecte dont tu te souviens plus du look que de l’architecture. En même temps, j’ai envie de dire que c’est bien fait pour elle. En 1986, dans un portrait diffusé sur France 3 Régions, elle déclarait le plus sérieusement du monde :  « Le problème n’est pas seulement de savoir travailler et d’être un bon architecte, faut aussi le faire savoir. Donc, c’est à la fois, la présentation de ses projets, le look de ses projets mais c’est aussi son look personnel. En tant qu’architecte, je suis un créateur, bah je le suis aussi sur moi. Je ne m’imagine pas en costume trois-pièces rayé alors que je suis un architecte. » A l’instar des starchitectes épinglés dans la collection Faut-il pendre, la carrière d’Odile Decq repose sur la communication, mais à la différence des trois autres (Jean NouvelEdouard FrançoisRudy Ricciotti) c’est sur son image personnelle et sa qualité de femme-architecte que tout repose. Il suffit de regarder la recherche « Odile Decq » dans Google Image (ci-dessous) pour le comprendre.

Lire la suite

Revivez la cérémonie des Parpaings d’Or.

Vendredi 17 janvier 2014,  19h07 la péniche Louise-Catherine est encore bien vide. Fidèles à leurs habitudes, les nombreux architectes attendus sont en retard. Je reçois de nombreux SMS et mails me demandant où se trouve cette satanée péniche et surtout à quelle heure commence à la cérémonie. Le trac a fait place à la résignation : on ne change pas un architecte. Je tourne en rond. Viendront-ils ? Et si c’était un bide… Le doute m’habite mais à chaque arrêt de métro, quelques minutes plus tard apparaissent des groupes qui se dirigent vers la péniche. Ouf, ils sont venus, ils sont tous là, même ceux du Sud de l’Italie, y a même Giorgio le fils maudit avec des présents plein les bras… Pardon, je m’égare. Le stress sans doute. C’est l’heure, il est temps de commencer. Heureusement, c’est Michel Cantal-Dupart qui introduira la cérémonie par une présentation du lieu qui nous accueille. Heureusement encore, Philippe Tretiack m’épaulera pour présenter les lauréats. Lumière !

Lire la suite

[EXCLUSIF] : Tous les lauréats des Parpaings d’Or – 2013

Après plus de 30000 pages vues et plus de 30000 votes, les résultats sont tombés vendredi soir lors de la cérémonie des Parpaings d’Or sur la péniche Louise Catherine de Le Corbusier. Vous retrouverez toutes les photos dans un billet très bientôt. En attendant, je vous laisse découvrir les dix-huit beaux lauréats ci-dessous. Mais avant, je voulais particulièrement remercier Eco Fabrik pour leurs parpaings disponibles ici, le collectif de barman No more Penguins, l’association de la péniche Louise Catherine et Michel Cantal-Dupart ainsi que les généreux donateurs suivants : Catherine Sabbah, Christelle Avenier, Guillaume Blanchard, Batidoc, l’agence OS architectes, Vincent Laganier, Antoine Pénin, Mathhieu Petot, Nathalie Cazaux de chez IGuzzini, l’agence Air Architecte et un merci tout particulier à Pierre-Emmanuel Harduel de l’agence F8 Architecture qui m’a beaucoup aidé pour la cérémonie.

Lire la suite

L’Abeille et l’Architecte : 1 an déjà.

Le 24 octobre 2012, je créais ce blog et y écrivait un premier billet dans un complet anonymat. Un an plus tard, ce sont plus de 600 000 pages vues soit une moyenne 50 000 pages vues et environ 10 000 visiteurs uniques qui visitent ce blog chaque mois. Ce sont 135 billets publiés dont 51 citations du dimanche, près de 650 commentaires et plus de 2000 partages sur les réseaux sociaux. Les différents articles des ex-gérard de l’architecture représentent à eux seuls plus de 250 000 visites et ont participé grandement à la diffusion du blog notamment à travers les articles du Monde, Libération, Le Figaro, Le Moniteur, Bati Actu, BFM, Archicool, Le Journal des Arts… Pour ce premier anniversaire, je voulais tout simplement merci à pleins de gens…

Lire la suite

[EXCLUSIVITÉ] : Contre la ministre de la Culture, Jack Lang s’oppose à la destruction du marché couvert de Fontainebleau.

Depuis plusieurs années, Jean-Cabestan, historien de l’architecture et enseignant à l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, se bat pour sauver de la destruction du marché couvert de Fontainebleau construite en 1941 par l’ingénieur de génie, Nicolas Esquillan, le futur concepteur de la voûte du CNIT. (vous pouvez d’ailleurs retrouver l’intégralité de ses articles sur son site : ici) A quelques jours de la démolition, Jack Lang, ancien-ministre de la Culture, s’oppose à la destruction de ce chef-; ‘oeuvre dans un mail que je me suis procuré en exclusivité.

Lire la suite

Madame le ministre de la Culture, n’oubliez pas vos architectes.

Lettre ouverte à Madame le ministre de l’Architecture et du Patrimoine, Aurélie Filippetti. 

En 2012, à travers mon bulletin de vote François Hollande, j’ai modestement permis à la gauche de revenir au pouvoir et peut-être quelque part votre nomination au ministère de la Culture et de la Communication. Le retour de la gauche au pouvoir devait permettre, espèrais-je, la mise en place d’un politique de gauche dans ce ministère sinistré par 10 ans d’une droite gouvernementale rétrograde et réactionnaire. Plus d’un an après, je suis toujours dans l’attente de cette politique, notamment en ce qui concerne l’architecture. Depuis votre prise de fonction, je vous ai croisé à deux ou trois reprises, notamment lors du vernissage de la dernière session des AJAP ou encore lors de la remise du Grand Prix National de l’Architecture à Marc Barani en juin dernier. A ces diverses occasions, vous avez témoigné dans vos discours d’une certaine attention apportée à l’architecture, à sa place dans la Cité, au rôle fondamental de l’architecte… Bref, de belles déclarations d’amour mais toujours pas de preuves d’amour.

Lire la suite