Du travail spéculatif en architecture ou la mort des architectes.

En juillet dernier, des professionnels des arts graphiques / graphistes étaient reçus par la secrétaire d’État chargée du numérique, Axelle Lemaire. Leur revendication est simple : lutter contre le travail gratuit qui se cache derrière le principe fallacieux de la modernité numérique et dont la secrétaire d’État avait malencontreusement fait la publicité. En effet, de plus en plus souvent, les graphistes comme les architectes ont constaté que de nombreuses sociétés «construisent leur offre commerciale sur les épaules d’une main d’œuvre qu’ils ne payent pas. Professionnels, mais aussi particuliers par milliers y travaillent sans contrats ni statuts au mépris des plus élémentaires obligations légales». C’est ce que l’on appelle le travail spéculatif ou travail «collaboratif» non rémunéré.

Lire la suite

Publicités

Abécédaire ironique de l’architecture 2 : le retour

L’an dernier sortait, le jour du Bal des architectes, le premier volume de l’Abécédaire ironique de l’architecture crée par la nébuleuse #teamarchi composée de la crème de la crème des twittos archi (phi_phou, Imen_C, jraoul, paul2pmaLili_Larchisdetails, ValerieHoareau, fabpons, meredithda, oliviertempora, demartinisguiom, degioanni et moi-même AbeilleArchi ). Cette année, on a recommencé avec pleins de nouveaux de nouvelles définitions. On a essayé d’être drôle. Parfois, ça l’est. Parfois moins.

En espérant que cela vous fasse passer l’été et n’hésitez pas à rajouter vos propres définitions en commentaires.

Lire la suite

SEMOU et pourtant les architectes -et les Français- l’ont dans le cul.

Rien de tel qu’un titre vulgaire et accrocheur pour attirer le lecteur sur un sujet complexe et sérieux qui aura de lourdes conséquences sur le cadre bâti, l’architecture, les architectes et plus généralement les services publics. Le sujet qui ne fâche que les architectes : la création des SEM à Objet Unique (SEMOU) qui vient d’être votée en première lecture à l’Assemblée nationale. Un projet de droite présenté par deux sénateurs UDI Jean-Léonce Dupont et Hervé Marseille mais soutenu, sans mesure ou presque, par des députés de gauche comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous. Petit tour d’horizon sur ce qui sera sans nul doute le prochain scandale polico-financier après celui du Partenariat Public-Privé (PPP).

Lire la suite