Il faut plus d’architectes et moins d’architectes.

Dit comme cela, ça peut paraître bizarre, mais pourtant, c’est simple. Il faut plus d’architectes partout, mais moins d’architectes indépendants, moins de petites agences, où chacun bosse de son côté sans ressource, sans aide, sans imagination (il y a bien quelques petites agences innovantes, mais comme les start-ups, elles n’ont comme avenir que de s’étendre). On ne peut pas développer, inventer, que dis-je révolutionner notre exercice ou notre profession tout seul dans notre coin avec un stagiaire sur nos genoux. Comment voulez-vous faire face des entreprises du BTP, des maitres d’ouvrages publics ou privés, quand on fait un chiffre d’affaire qui correspond au prix de leur fourniture annuelle de ramettes de A4 ?

Lire la suite