Penser la laïcité avec Catherine Kintzler

La laïcité est très présente sur ce blog et Catherine Kintzler y est très souvent citée. Il allait de soi que si la grande philosophe publiait de nouveau un livre sur laïcité, je me devais d’en parler et d’en faire une recension. Pour ceux qui me suivent attentivement, j’ai eu la joie d’être à nouveau père récemment et ainsi je n’ai eu le temps de terminer ce nouvel ouvrage de référence laïque. Mon ami Jorge Morales qui a déjà publié deux billets sur le blog (ici et ) s’est alors proposé pour nous éclairer sur ce livre Penser la laïcité que Catherine Kintzler vient tout juste de publier aux éditions Minerve.

Lire la suite

Publicités

Paris : entre abandon des services publics et règne du tout-festif.

Alors que samedi dernier s’ouvrait la 12ème édition de Paris Plage, Jorge Morales (qui a déjà écrit un billet sur le blog et qui interviendra désormais fréquemment sur le blog) revient sur la politique de l’équipe municipale parisienne. Entre abandon des services publics et règne du tout-festif, il alerte, à quelques mois, des élections municipales une gauche qui ne sait plus qui elle est vraiment. La candidate socialiste Anne Hidalgo saura-t-elle entendre ce message ? Sa dernière interview  à I-télé laisse malheureusement penser le contraire. 

Lire la suite

Indivisibilité et bons sentiments : le droit de vote des étrangers

Alors que le Front National atteignait 46,24% des voix au second tour de l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot dimanche dernier, qu’ Esther Benbassa se sentait obligé d’organiser au Sénat une cérémonie «d’octroi symbolique» du droit de vote et d’éligibilité aux étrangers lundi dernier et que la gauche organisait hier une «soirée de débat festive en faveur du droit de vote pour tous les étrangers aux élections locales», un ami, Jorge Morales (musicien, musicologue et enseignant à l’Université de Paris-Sorbonne) franco-mexicain récemment naturalisé a souhaité s’exprimer sur ce qu’il considère comme une aumône que lui-même n’aurait pas accepté. Il est évident que je souscris pleinement à ces propos.

Lire la suite