Edith Girard, une grande dame de l’architecture nous a quittés.

L’immédiateté de Twitter nous permet de savoir tout de tout de suite. Ainsi, hier j’ai appris par un tweet qu’Edith Girard, architecte et enseignante, venait de disparaître. Elle enseigna à l’école d’architecture de Paris Belleville jusqu’en juin dernier et un pot de départ était même organisé la semaine prochaine. Une disparition qui laisse coi des générations d’architectes et d’étudiants.

Lire la suite

PPP : Pertes Pour le Public, Profits Pour le Privé ?

Préambule : Alors que le soupçon de corruption pèse sur le contrat de PPP (Partenariat Public-Privé) de l’ecotaxe, j’ai souhaité revenir sur ce sujet aussi inquiétant pour les architectes que pour les citoyens alors même que l’ordonnance sur les contrats PPP fêtera ses 10 ans en juin prochain. Fruit d’un long travail de recherche, j’ai cherché à remonter aux sources de cette mesure néo-libérale visant à privatiser le service public, à en comprendre les enjeux et les risques futurs. Pour ce faire et dans un soucis de clarté, la série d’article sur le PPP se fera en 3 parties :

  • la première, ci-dessous, tentera avec simplicité d’en comprendre le mécanisme et les dangers ;
  • dans un deuxième temps, j’ai essayé de remonter la chaîne de responsabilité (politiques, BTP, banques, ordre des architectes…) ;
  • enfin la  troisième et dernière partie s’articulera autour d’une interview de Nicola Delon, architecte associé de l’agence Encore Heureux et réalisateur d’un court métrage intitulé P.P.P. qui sera diffusé en exclusivité sur le blog.   

Lire la suite

Madame le ministre de la Culture, n’oubliez pas vos architectes.

Lettre ouverte à Madame le ministre de l’Architecture et du Patrimoine, Aurélie Filippetti. 

En 2012, à travers mon bulletin de vote François Hollande, j’ai modestement permis à la gauche de revenir au pouvoir et peut-être quelque part votre nomination au ministère de la Culture et de la Communication. Le retour de la gauche au pouvoir devait permettre, espèrais-je, la mise en place d’un politique de gauche dans ce ministère sinistré par 10 ans d’une droite gouvernementale rétrograde et réactionnaire. Plus d’un an après, je suis toujours dans l’attente de cette politique, notamment en ce qui concerne l’architecture. Depuis votre prise de fonction, je vous ai croisé à deux ou trois reprises, notamment lors du vernissage de la dernière session des AJAP ou encore lors de la remise du Grand Prix National de l’Architecture à Marc Barani en juin dernier. A ces diverses occasions, vous avez témoigné dans vos discours d’une certaine attention apportée à l’architecture, à sa place dans la Cité, au rôle fondamental de l’architecte… Bref, de belles déclarations d’amour mais toujours pas de preuves d’amour.

Lire la suite