En cherchant Charlie, on a trouvé la France.

Benjamin Sire est l’invité du blog pour cet hommage à Charlie et la France. Il est journaliste et compositeur. 

Il y a des lendemains de célébration douloureux, même lorsque l’ambiance y fut joyeuse. De ces gueules de bois qui invitent les tambours du Bronx au petit déjeuner. De ces souvenirs honteux de propos déplacés et de gestes cavaliers qui laissent en bouche des effluves où la gène le dispute au dégoût. De ces personnes dont on aurait refusé l’hommage et avec lesquels, sous le coup de l’empathie éthylique on a frayé sans prévenance.

Sans doute tous ces ingrédients auraient pu marquer l’aube de ce 12 janvier 2015, matin incertain encore troublé de ce chant de sirènes qui rappelle l’effrayant contexte qui nous réuni si nombreux dimanche dans les rues de France.

Lire la suite

Ne jouons pas au football avec le Front national !

En 1983, lorsque Yannick Noah gagnait, il était français ; lorsqu’il perdait il était camerounais. Trente ans plus tard, lorsque les joueurs de football de l’équipe de France perdent, pour l’extrême-droite, c’est parce que la majorité d’entre eux est d’origine étrangère et donc non patriotes ; à gauche, lorsqu’ils gagnent, ils sont renvoyés à leurs supposées origines. En témoigne le billet de blog de Jean-Christophe Cambadelis publié quelques minutes après la victoire des bleus hier soir : « La France sauvée par Mamadou et Karim !  Regardez les tous les racistes, xénophobes de tous poils exulter ! La France au Brésil, c’est l’exploit ! Enfin ils ont mouillé, honoré notre maillot tricolore.  Ce qui était réputé impossible a été réalisé par Mamadou et Karim. Dans le climat actuel c’est pour le moins amusant ! « .  Une analyse ethno-footballistique plus que douteuse qui fait le jeu des identitaires et de l’extrême-droite.

Lire la suite