Starchitecte cherche stagiaire exploitable et corvéable à merci.

En juin 2013, dans une interview au webzine Deezen, l’architecte Sou Fujimoto déclarait : « Nous avons au Japon une longue tradition du stage et généralement les étudiants travaillent gratuitement sur plusieurs périodes. C’est une bonne occasion pour tous [pour l’employeur] de connaître les nouvelles générations et pour les jeunes d’apprendre comment les architectes, au Japon ou dans d’autres pays, travaillent. » Une provocation de l’architecte nippon qui ne l’empêchait aucunement de remporter le concours de la « folie architecturale » à Montpellier quelques mois plus tard.

Lire la suite