Diplômes pour tous ou comment lutter contre le Front national.

Les résultats du premier tour sont tombés dimanche soir. Ils ne sont pas bons pour la gauche dans son ensemble. Jamais le bloc de gauche n’avait été en dessous des 40 % d’électeurs à ces élections. Contrairement, à ce que le premier ministre et le Parti socialiste, ces élections cantonales sont catastrophiques et le second tour de dimanche pourrait faire perdre à la gauche une quarantaine de départements. Pire, le Front national pourrait être en mesure de diriger un ou deux départements et d’avoir plusieurs centaines de conseillers généraux. Une suite logique après les deux députés de juin 2012, la dizaine de maire de mars 2014, les 24 députés européens de juin et les deux sénateurs de septembre dernier. Comment en est-on arrivé là et surtout comment en sortir ? Éléments de réponse.

Lire la suite