On achève bien les architectes…

archi-pendu2Dans mon précédent article traitant de l’architecture, Equerre d’argent, vin rouge et mondanité, je vous faisais part du pessimisme des architectes rencontrés lors de la cérémonie du Moniteur. Je vous promettais de revenir sur les honoraires des architectes, le dumping de ceux-ci dû à la crise en cours et à ses conséquences sur l’architecture, les architectes et les salariés d’agence. Cette question est bien plus que de la simple revendication corporatiste car elle touche à la Cité. Par exemple, sachez que la plupart des banlieues tant décriées ont été réalisées par des contrats dits METP (voir ici) dans lesquels les architectes n’avaient que trop peu de place: la rentabilité et la rapidité de construction prévalant sur la qualité. Le résultat, nous le connaissons tous. Aujourd’hui, il y’a urgence afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs et tout le monde ferme les yeux.   Lire la suite