Civitas, dissolution?

Sans même cliquer sur le site du groupuscule CIVITAS, les quelques lignes  introductives du site depuis google nous indiquent que ce « mouvement dont le but est la restauration de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ. » Avant de se poser toutes les autres questions suite aux agressions dont ont été  victimes les Femen et Caroline Fourest, on peut se demander comment la préfecture de police de Paris a-t-elle autorisé ce groupuscule clairement anti-républicain à manifester librement dans les rues ce dimanche. (Jour du seigneur qui plus est, amen). Au nom de quoi, devrais-je accepter que mes impôts servent à payer la police républicaine qu’ils souhaitent détruire? J’aimerais que l’on m’explique. Monsieur le ministre de l’Intérieur, si vous me lisez… Avant de rentrer dans le vif du sujet: Lire la suite

Publicités