De l’avenir de la profession d’architecte en quelques tweets


Après de nombreux débats sur la page facebook du blog sur l’avenir de la profession d’architecte, j’ai tenté de condenser un résumé de ma pensée en une série de 16 tweets illustrés de lien et d’images.

On s’y met ?

2 réflexions sur “De l’avenir de la profession d’architecte en quelques tweets

  1. Bonjour, excellent article, je partage à 100%. Cela dit, si l’on regarde les étudiants en architecture du MIT, même si leur production est sidérante, elle reste imprégnée du XIX. La révolution architecturale peut encore naître en France, du fait notamment de notre patrimoine exceptionnel.
    La solution pour les architectes serait peut être de servir mieux leurs clients et de réinvestir les détails et l’éxécution qu’ils ont souvent abandonnés.

  2. Je pratique depuis 18 ans en MOE et AMO. Mon cabinet est une petite structure qui connaît parfaitement la crise malgré un vrai savoir faire. La discussion est en réalité ( je pese le mot réalité: celle du terrain et gestion du client) sur l’accompagnement et l explication à nos clients. On a fini par  » noyer » nos clients que cela soit un particulier, un promoteur ou un investisseur, à coup de leur réciter ces nouvelles normes ( obligatoires donc un coût construction plus élevé ….) .

    Sans compter les frais connexes ( DO,gfa, commercialisations, taxes etc etc etc etc)

    A cela se rajoute et je m’en excuse pour ceux qui n’ont pas la pratique de gestion de chantier, hors il est vrai que nous avons de formidables concepteurs hors lorsqu il faut que ça marche techniquement ( nos fameuses contraintes de normes techniques, thermiques, fluide etc etc etc) et que le chantier sur site soit géré en enveloppe financière et planning d exécution, en effet nombreux chantiers passent d’un temps T a T+6 mois et 20% de plus.

    Le management dans notre métier est totalement oublié des formations, c’est une aberration car étant garant du respect de l’art de la construction nous le sommes aussi sur l’aspect financier, planning et administratif.

    Je conclurais ( malgré tout ce qu on pourrait en dire encore….) que les amendements tuent notre jolie profession car elle est très éloignées de nos contraintes de terrain et que les formations formidables des écoles sont certainement plus proches de l’artiste que de l’artisanat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s