Le Parpaing d’or du commentateur qui se paie à peu de frais un petit coup de projecteur, en vitriolant, comme il est d’usage en France, le dernier commissaire de la Biennale d’architecture de Venise

Le Parpaing d’or du commentateur qui se paie à peu de frais un petit coup de projecteur, en vitriolant, comme il est d’usage en France, le dernier commissaire de la Biennale d’architecture de Venise

Publicités

Une réflexion sur “Le Parpaing d’or du commentateur qui se paie à peu de frais un petit coup de projecteur, en vitriolant, comme il est d’usage en France, le dernier commissaire de la Biennale d’architecture de Venise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s