Questionnaire d’archi à la Pivot – volume 11


Mais qui est donc l’invitée cette semaine ? Catherine Pierre. Qui est-elle ? Une journaliste d’architecture mais pas n’importe laquelle puisque depuis 4 ans, elle est rédactrice en chef adjointe à l’AMC, poste qu’elle va quitter à la fin du mois de juin profitant ainsi de la clause de cession liée à la vente du groupe Moniteur pour, m’a-t-elle dit  » changer de cap « . Elle a décidé de poursuivre ses activités en free lance : travaux d’écriture – articles (plutôt pour des revues étrangères), livres, workshops et jurys, etc. toujours en rapport avec l’architecture, le paysage, l’urbanisme. Et, enfin, m’a-t-elle confié, continuer ses voyages, notamment vers la Chine sa destination de prédilection, car  » la ville là-bas ça pulse « . En attendant de partir, elle a répondu aux désormais fameuses 12 questions du questionnaire d’archi à la Pivot.

1. Votre mot préféré ? 

Sarabande.

2. Le mot que vous détestez ?

Sarbacane.

3. Votre drogue favorite ?

Le jardinage – surtout dans le jardin de Pascal Cribier à Varengeville.

4. Le son, le bruit que vous aimez ?

Le sifflement du merle qui me réveille tous les matins.

5. Le son, le bruit que vous détestez ?

Le sifflement strident du métro ligne 8 dans le virage entre Latour-Maubourg et Invalides.

6. Votre juron, gros mot ou blasphème favori ?

Banzai ! enfoiré !

7. Homme ou femme architecte pour rentrer au Panthéon ?

Fernand Pouillon – pour son architecture et son écriture.

8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ?

Vendre des pages de pub.

9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ?

Un palmier au Cap Vert.

10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ?

Entre, ici pas de portique de sécurité, inutile d’enlever chaussures, ceinture, etc, tu peux même garder ton iphone.

11. Le bâtiment que vous aimez ?

La cité Climat de France  de Pouillon à Alger, avec ses 20O colonnes, parce que c’est magistral et puissant.

12. Le bâtiment que vous détestez ?

Le ministère des Finances de Chemetov car c’est lourdement monumental jusqu’à mettre sans vergogne les pieds dans la Seine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s