Questionnaire d’archi à la Pivot – volume 3


Quand l’an dernier, LAN architecture recevait le « Gérard » de l’architecte, on espère que tu l’aimes bien, parce que t’es parti pour voir sa tronche absolument partout ces trente prochaines années…, Benoit Jallon et Umberto Napolitano avaient été beaux joueurs et s’étaient réjouis ce prix plutôt sympathique. Un an plus tard, nous ne sommes pas trompés:  ils ont remporté, il y a quelques semaines le réaménagement et l’extension du Grand Palais et sortent aujourd’hui un ouvrage de plus de 600 pages appelé TRACES (Actar – Archibooks, Barcelone) et à mon avis, ça ne fait que commencer. J’ai déjà lu ce livre – qui n’est pas une monographie – et vous en ferait une recension très bientôt. En attendant, je vous laisse avec Umberto Napolitano qui accepté de répondre au questionnaire d’archi à la Pivot.

1. Votre mot préféré ?

« O trammamur », littéralement « le tram sur le mur ». C’est le mot utilisé en napolitain pour désigner un ascenseur.

2. Le mot que vous détestez ?

Exergue…je n’arrive jamais à le prononcer correctement.

3. Votre drogue favorite ?

Cela dépend du contexte.

4. Le son, le bruit que vous aimez ?

J’en ai un que j’adore, mais ça ne parlera qu’aux guitaristes :  Un tiré sur la corde de sol en 14e case joué en même temps que la 12e case de la corde de si, le tout sur une Gibson Les Paul 1968 branchée à un Hiwatt SSJ avec pédale Wah Wah Cry Baby.

5. Le son, le bruit que vous détestez ?

C’est un son que j’ai entendu enfant dans le film « Les oiseaux » de Hitchcock, et que j’ai amplifié, modifié, jusqu’à qu’il ressemble à un ensemble de voix aiguës se confondant dans un bruit assourdissant… J’en ai rêvé pendant longtemps ; à l’époque ça me terrorisait.

6. Votre juron, gros mot ou blasphème favori ?

Désolé, c’est encore en napolitain… les jurons sont la spécialité de cette langue. Un de mes favoris est « kitammuort » littéralement « chi ti è morto », en français tout simplement « tes morts ». Ce mot est utilisé de mille manières et a plusieurs significations et interprétations. Entre autres, il résume la malédiction suprême… du genre « je maudis tes ancêtres de t’avoir créé ». Fantastique, on ne peut pas aller plus loin !

7. Homme ou femme architecte pour rentrer au Panthéon ?

Forcément un architecte français donc… le Corbusier (il a été naturalisé en 1930)

8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ?

Gardien de but… ça doit être tellement ennuyant de regarder le match pendant 90 min pour n’en jouer que 4 ou 5, si on a de la chance.

9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ?

Certainement un arbre ; j’ai lu quelque part qu’ils ne sont pas programmés génétiquement pour mourir. Disons le Pin Huon de Tasmanie pour augmenter nettement mes chances de survie.  

10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ?

« Bien joué mon grand ! »

11. Le bâtiment que vous aimez ?

Le Monastère de la Panaghia Chozoviotissa à Amorgos.

12. Le bâtiment que vous détestez ?

La liste est longue, je suis très exigeant. Il y en a un que je hais littéralement – c’est une tour construite dans les années soixante à Naples. En plus d’être un raté monumental, elle cache la vue depuis ma chambre sur Capri et la mer.

Advertisements

Une réflexion sur “Questionnaire d’archi à la Pivot – volume 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s