Ne jouons pas au football avec le Front national !


En 1983, lorsque Yannick Noah gagnait, il était français ; lorsqu’il perdait il était camerounais. Trente ans plus tard, lorsque les joueurs de football de l’équipe de France perdent, pour l’extrême-droite, c’est parce que la majorité d’entre eux est d’origine étrangère et donc non patriotes ; à gauche, lorsqu’ils gagnent, ils sont renvoyés à leurs supposées origines. En témoigne le billet de blog de Jean-Christophe Cambadelis publié quelques minutes après la victoire des bleus hier soir : « La France sauvée par Mamadou et Karim !  Regardez les tous les racistes, xénophobes de tous poils exulter ! La France au Brésil, c’est l’exploit ! Enfin ils ont mouillé, honoré notre maillot tricolore.  Ce qui était réputé impossible a été réalisé par Mamadou et Karim. Dans le climat actuel c’est pour le moins amusant ! « .  Une analyse ethno-footballistique plus que douteuse qui fait le jeu des identitaires et de l’extrême-droite.

Nous n’allons pas ici revenir sur le match de l’équipe de France. Cela n’a aucun intérêt, d’autres le font beaucoup mieux que moi. Revenons plutôt sur les commentaires avant le match et après le match. Il y’a une semaine, suite à la défaite des bleus en Ukraine, l’ancien frontiste Jean-Yves Le Gallou postait ce tweet qui correspond bien à sa pensée ethno-différencialiste, axé sur la défense de la race blanche contre la diversité et le métissage. Ce tweet équivoque est le pendant du fameux : « Y’a trop de noirs et trop d’arabes en équipe de France », caché derrière une novlangue bien maîtrisée par l’ensemble de l’extrême-droite.

La qualification pour le mondial de l’équipe de France a laissé a goût amer à nombres gens qui auraient souhaités une défaite. D’un côté, nous trouvons les complotistes (le match était truqué, Hollande savait et c’est pour cela qu’il était au Stade de France), de l’autre côté, il y’a ceux, nombreux, qui se sont vengés ou rattrapés sur les quelques débordements survenus après la qualification de l’équipe d’Algérie. Laissons ces gens dans leurs délires et revenons plutôt aux différents messages de félicitations et/ou d’analyses politico-footballistiques. Celui du député Jean-Christophe Cambadélis ou encore celui de la ministre Marie-Arlette Carlotti m’ont quelque peu laissé songeur.

Je m’explique. Premièrement, je ne comprends pas très bien en quoi le fait que Karim (Benzema) ou Mamadou (Sakho) aient marqué un but fera reculer le Front national ou encore que Marine Le Pen change de discours suite à cela. Deuxièmement, j’ai un peu du mal à comprendre pourquoi des responsables politiques (de gauche) appellent ces deux joueurs par leur prénom respectif. Je n’ai pas souvenir que lorsque Platini, Papin ou Ribery marquaient, on félicitait Michel, Jean-Pierre ou Franck. Je ne vais tomber dans la caricature du « cela me rappelle les heures les plus sombres de notre passé colonial » mais quand même, je m’interroge. Troisièmement et dernièrement, en ethnicisant l’équipe de France (on comprend bien dans les messages que Mamadou est noir et Karim arabe et qu’en cela, ce devrait être génial…), les responsables et militants politiques de gauche jouent le jeu des identitaires et des extrémistes. Quand l’extrême-droite pointe la couleur ou l’origine des joueurs dans la défaite ; dans la victoire, nous devrions à gauche leur répondre par la couleur et l’origine de ces mêmes joueurs. Ne touchons-nous pas à l’absurde ?

En conclusion, on ne lutte pas contre le Front national, l’extrême-droite et identitaires avec les mêmes armes qu’eux. Comme le disait avec justesse Coralie Delaume dans une tribune au Monde en juin 2012: « Lorsqu’il fut écrit dans la Constitution que la République « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion », ce n’était pas pour nier qu’il y eût des différences. Au contraire même, c’était l’admettre. Mais c’était refuser qu’on en fasse un critère. Faire des différences une « richesse » et voir dans la diversité un « bien », c’est immédiatement permettre à d’autres d’en faire un fléau et d’un voir un « mal ». Il est décidément grand temps que la gauche, au moins, cesse d’être multiculturaliste pour redevenir républicaine et universaliste. « 

6 réflexions sur “Ne jouons pas au football avec le Front national !

  1. Ha ben c’est clair que Jean-Michel et Thierry n’auraient jamais osé nommer Platini par Michel, Papin par JPP et Ribéry par Francky. Ca ne se voit pas ça. D’ailleurs, avant personne n’aurait appelé Fontaine juste Juste.

    • C’est bien connu aussi que Jean-Michel et Thierry sont des responsables politiques élus au suffrage universel.
      Cher camarade, si tu te mets à comparer la parole de pilier de comptoir avec des garants des institutions républicaines, je comprends ton incompréhension. Mais, mon article ne parle pas des gens mais des élus. Toute la différence est là.

  2. Contrairement à une idée reçue, il y a des racistes à gauche, et limite ce sont les pires qui existent car ils le sont de bonne foi, et avec la meilleure de bonne conscience.
    Je dis pire car en tant qu’adulte, le racisme de la gauche est sournois, paternaliste donc infantilisant, comme le démontre le tweet de Mme Carlotti… De fait, il est bien plus difficile à combattre car moralisateur et basé sur l’idée qu’il est du côté du Bien.
    Au moins, avec les identitaires, on sait à quoi s’attendre, et le tweet de Le Gallou ne cache pas son côté ignare et sa bêtise crasse: jamais les Tricolores depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, l’équipe de France n’a jouer sans joueur d’origine africaine! C’est simple, les meilleurs français était souvent des colonisés venus du Mali (cf Keita) ou Algériens (cf Mekhloufi). Mais il ne faut pas trop en demander au FN et à ses affidés, qui non jamais aimé les Bleus, même à l’époque de Platini…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s