Islam, République et laïcité ou comment droite et gauche font le jeu du Front national.


Le Ramadan a débuté aujourd’hui. Pour la plupart des musulmans, c’est un moment de spiritualité et de recueillement qui reste intime. Pour les hommes politiques, c’est le moment pour penser à la place des musulmans. A la droite-extrême de l’UMP, ça dérape : ici un élu UMP qui critique une brochure publicitaire faisant la promotion du Ramadan ou encore le maire de Nice qui considère que l’islam est incompatible avec la République. A gauche, c’est la mairie de Paris qui organise « comme chaque année » (sic) la nuit du Ramadan le 17 juillet prochain. Stigmatisation et rejet sous couvert de laïcité d’une part et communautarisme religieux au prétexte de l’ouverture culturelle d’autre part, à gauche comme à droite, c’est la laïcité et la République qui trinquent au profit, malheureusement, du Front national.

Laïcité ouverte et laïcité fermée.

Les manifestations dites « pour tous » ont montré que la laïcité pour l’UMP (et le Front national) était à géométrie variable. Toujours prompts à dénoncer tout ce qui touche de près ou de loin à l’islam (repas hallal dans les cantines scolaires, affaire du « pain au chocolat », prières de rue…), les dirigeants de l’opposition n’ont jamais dénoncé, pendant ces manifestations, les prières de rue de Civitas et autres prises de paroles de prélats ouvertement anti-républicains. L’UMP a, comme le Front national, une vision de la laïcité fermée et restrictive. Une «laïcité catholique» où le voile et la kippa seraient tout simplement interdits dans l’espace public. Pour la philosophe Catherine Kintzler, ces élus appartiennent à la catégorie suivante : le «Laïque intégriste». Celui-ci étend le principe de réserve à l’ensemble de la société civile : il confond espace public (l’espace fondateur du droit) et espace civil (l’espace de jouissance du droit), et n’accepte la liberté d’opinion, de croyance, de pensée, qu’à titre privé, ce qui revient à en limiter l’expression. Les catholiques étant exemptés des règles que ces soi-disant laïques veulent imposer aux religions, il s’agirait donc ici d’une nouvelle catégorie : le «Laïque à la carte» (UMP et FN).

Le cas du maire de Paris est bien différent. Persuadé d’être dans le vrai, le juste et le bien (la « droite extrême » de l’UMP aussi…), Bertrand Delanoë multiplie depuis des années les écarts au principe de laïcité et tend vers un communautarisme latent. Que ce soit vers la communauté musulmane avec l’exemple cité en introduction ou avec le financement d’un lieu cultuel à la Goutte d’Or ou vers la communauté juive des loubavitch avec le financement des crèches confessionnelles, il exalte la différence et considère désormais, comme une partie de la gauche, que défendre la laïcité revient à se montrer raciste. Si l’on reprend la définition de Catherine Kintzler, l’édile de la capitale s’apparente lui, au «Démocrate communautariste» qui pense que la cité a pour fondement les communautés, dont il recherche la cohabitation pacifique dans la société civile mais, au nom de « différences », il admet le principe d’appartenance d’un individu à une communauté et ce exceptés les catholiques, ennemi facile de l’élu de gauche.

La nuit du Ramadan à la mairie de Paris et la loi de 1905.

Malheureusement ce n’est pas la première fois que le maire de Paris joue au petit jeu du communautarisme et du non-respect de la laïcité. Déjà en 2011, le préfet de Paris le rappelait à l’ordre dans un courrier à lire ici (lettre-prefet-ramadan). La réponse du maire avait été à l’époque : «Elle ne correspond à aucune fête musulmane (sic) et n’a pas pour l’objet de permettre l’accomplissement de certaines pratiques à caractère rituel, mais bien au contraire, d’organiser des festivités, ouvertes à tous, qui ne relèvent pas de la sphère religieuse» ou encore rappelait-elle qu’elle participe «à des manifestations traditionnelles de différentes confessions ou communautés représentées à Paris telles qu’Hanouka, Vesak, la saint Maroun, le nouvel an chinois, le nouvel an berbère, l’arbre de Noël…». Non seulement, Bertrand Delanoë trahit la laïcité et donc la République mais en plus il réduit le ramadan à une simple manifestation culturelle. Il revient à folkloriser donc à injurier les musulmans qui prennent ce pilier de l’islam au sérieux, comme me le rappelait récemment un ami. En fait, le maire de Paris agit comme l’hypermarché Auchan de Leers qui a choqué autant de musulmans que de non-musulmans. Comme si l’islam se résumait à un chameau, du couscous et une danse du ventre.

Au lendemain du premier tour de la dernière élection présidentielle, Jean-Marie Le Pen, se félicitant du score de sa fille, avait déclaré « les électeurs ont préféré l’original à la copie ». En étant pire que le Front national version Marine Le Pen, Christian Estrosi et donc l’UMP permettent d’accréditer les thèses de celle-ci sans qu’elle ait à se prononcer. Mais contrairement, à ce que pensent les dirigeants de l’UMP, c’est bien Marine Le Pen, qui aux prochaines élections, raflera la mise. La gauche aura beau s’offusquer demain de la montée de la « bête immonde »  à grands coups de « no pasaran », tant qu’elle ne renouera avec les principes laïques et donc républicains qui sont les siens, il ne faudra guère s’étonner des échecs électoraux à venir, comme le rappelait avec justesse Laurent Bouvet dans un article publié sur le Huffington Post.

Que la droite trahisse la République et la laïcité après dix ans de Sarkozy, cela ne nous surprend guère et ne nous émeut pas plus. Mais que la gauche se laisse voler la laïcité par l’extrême-droite en trahissant ses idéaux, cela est non seulement triste au regard de son histoire mais encore plus inquiétant quant à son avenir.

16 réflexions sur “Islam, République et laïcité ou comment droite et gauche font le jeu du Front national.

  1. En quoi le fait de célébrer une « fête traditionnelle » une fois par an(et non religieuse comme vous le rappelez) par la mairie de Paris viole la laicité???

    Les mairies de différentes villes en France célèbrent divers événements culturels comme le nouvel an chinois(avec défilé dans les rues)sans que personne ne crie à la violation de la laicité.

    Par ailleurs,la mairie de Paris a déjà violé la laicité,non pas en fêtant le nouvel an chinois ou la nuit du Ramadan,mais en suspendant le Conseil de Paris pour célébrer les fêtes juives(là il s’agit d’une vraie violation de la laicité contre laquelle ni la droite,ni la gauche,ni vous-même,ne sont insurgés).

    A vous lire on a l’impression que pour éviter que le FN n’arrive au pouvoir,il faut se montrer très dur envers l’islam et peut-être appliquer carrément son programme!

    Quant au communautarisme des musulmans,il s’agit d’une vue de l’esprit:il n’y a pas de « communauté » musulmane car très divisée selon les nationalités,les ethnies,les obédiences(sunnites,chiites),car aucune instance représentative digne de ce nom,aucun moyen de pression,de lobbying…
    Par contre,il existe une communauté juive organisée,une communauté arménienne organisée,une communauté chinoise,une communauté turque,mais pas de communauté maghrébine organisée,et encore moins de communauté musulmane,c’est d’ailleurs pour ça peut-être que tout le monde peut leur taper dessus(comme les Roms)sans rien risquer!

    • @Sarah,
      vous plaisantez, j’espère? Ne soyez pas naïve ou hypocrite, le ramadan est une prescription RELIGIEUSE. Or, dois-je vous rappelez que notre constitution stipule que l’Etat ne RECONNAIT NI NE SUBVENTIONNE AUCUN CULTE? Jusqu’à preuve du contraire, un officier de l’état civil est un représentant de l’Etat, donc toute subvention cultuelle (même déguisée en subvention culturelle) est illégale!
      Je sais ce que vous allez objectez: les jours fériés religieux comme Pâque ou Noël. Simplement, ils font partie de notre histoire et de NOS TRADITIONS (contrairement à l’islam et au ramadan).
      En tant que citoyen français, laïc et républicain, je me moque du fait que ce soit ramadan (ce n’est pas mon histoire…), et je refuse qu’on impose des interdits religieux de toutes sortes. La pratique religieuse doit rester dans le cadre de la sphère privée.
      La laïcité n’est pas l’athéisme, c’est la stricte séparation entre sphères publique et privée d’un point de vue religieux. Le problème de l’islam, c’est qu’il n’y a pas de séparation entre ces deux sphères, d’où son incompatibilité avec les lois républicaines, et surtout, le fait que cette religion soit mal tolérée par les Français, pourtant peu chatouilleux sur le sujet pour autant qu’on pratique sa religion dans un cadre privé.
      Les socialistes, par ignorance crasse, démagogie, et par racisme de gauche, jouent à un jeu dangereux en flattant, voire en devançant, les demandes des bigots et des extrémistes car ils mettent en porte à faux la majorité des musulmans (français ou pas) qui pratiquent leur religions conformément aux lois de la république, à savoir dans un cadre privé.

      • @ CVT:

        Oh la la!Que de clichés et de lieux communs.
        Mais bon c’est dans l’air du temps comme on dit!

        La mairie de Paris ne fête pas le Ramadan,mais la nuit du destin qui est une célébration d’une nuit qui se déroule pendant le Ramadan.

        Pour certains,il s’agit d’un événement purement culturel,qui n’a rien à voir avec la religion.
        Je connais des musulmans qui la fêtent sans jeuner.

        Ensuite,pourquoi se focaliser sur cet événement qui se déroule une fois par an alors que la mairie de Paris fête le nouvel an chinois,des événements culturels arméniens,des événements culturels chrétiens et juifs sans que cela ne fasse le moindre bruit?
        Vous allez me dire que le nouvel an chinois fait partie de la « culture française »??

        Ensuite comme beaucoup de gens incultes vous ne connaissez rien à la laicité à laquelle vous faites dire tout et son contraire!
        Il est absolument faux de prétendre que qu’en france les autorités publiques ne financent pas le culte et les religions.

        D’abord,la laicité de 1905 permet tout à fait aux collectivités territoriales de subventionner des cultes notamment pour tout ce qui concerne l’entretien des lieux de culte(Eglises,etc)
        Et le conseil d’Etat l’a affirmé à, plusieurs reprises et de manière constante depuis 1905,il est permis aux autorités publiques de financer de manière indirecte les cultes(les baux emphythéotiques,etc).
        Ces procédés ont toujours été validés par le Conseil d’Etat.

        Ensuite,la France finance les cultes,juif,chrétien et protestant en Alsace-Moselle où la loi de 1905 ne s’applique pas,où les pasteurs,les rabbins et les prêtres sont payés par nos impôts.

        Enfin,la France finance à hauteur de 8 milliards d’euros par ‘an (!)les écoles privées catholiques.

        Sans parler des statuts particuliers de la Guyane,de Mayotte et autres territoires français.

        Alors,la France,un pays laique où le financement des religions par l’Etat serait interdit?
        Laissez-moi rire!*

        Comme beaucoup de gens quii reprennent la propagande médiatique,vous répétez que la laicité confinerait le fait religieux à la sphère privée,ce qui est un non sens absolu.

        La liberté de conscience est une liberté fondamentale dont l’expression publique DOIT être garantie par l’Etat.
        Ce n’aurait pas,sinon les croyants devraient se cacher pour pratiquer leur culte??

        Voici un article très intéressant paru dans le journal La Croix:

        « Nouvelle laicité ou ordre moral? »

        « Permettre la liberté de conscience et d’expression seulement en privé revient à l’abolir. C’est en public qu’elle a besoin d’être protégée, car, dans «l’intimité», seul face à vous-même, qui peut vous empêcher d’exprimer vos croyances? Nous assistons à une dérive autoritaire, à une sorte de totalitarisme en pente douce. »

        http://www.la-croix.com/Ethique/Sciences-humaines/Nouvelle-laicite-ou-ordre-moral-2013-07-04-982423

        Voici un entretien de Jean Louis Bianco,président de l’observatoire de la laicité qui met en évidence que les atteintes à la laicité sont largement exagérés notamment les médias,que sur le terrain,les choses semblent beaucoup plus apaisées:

        « Dans votre introduction, vous indiquez que « des événements dans certains établissements publics ou privés, largement médiatisés, donnent à penser que la laïcité serait un principe moins respecté aujourd’hui qu’hier ». Est-ce votre sentiment aujourd’hui  ?

        J-L.B.  : En réalité, tous les entretiens que nous avons menés depuis deux mois laissent apparaître un bilan beaucoup plus positif et nous laissent penser que les atteintes à la laïcité dont on entend beaucoup parler ont peut-être été surestimées. Que ce soit à l’école, dans l’entreprise ou à l’hôpital, les incidents semblent peu nombreux et résolus le plus souvent par le dialogue. Au point que le ministère de la santé a fait état d’une sorte de « dissonance » entre ce qui remonte du terrain et les faits tels qu’ils sont médiatisés. »

        http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Jean-Louis-Bianco-Les-atteintes-a-la-laicite-ont-peut-etre-ete-surestimees-2013-06-25-978127

        Un peu comme cet article qui essaie de faire le buzz sur une affaire insignifiante en croyant combattre le FN alors qu’il lui sert la soupe.

        Ensuite,vos propos orientalistes sur l’islam,religion qui ne connaîtrait pas la séparation du religieux et du politique,ne reprennent qu’un cliché éculé qui ne correspond en rien à un travail basé sur des sources scientifiques et des études approfondies.

        A ce sujet,je vous conseille le livre d’Olivier Roy,un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’islam(rarement invité dans les médias française alors qu’il est reconnu pour la qualité de son oeuvre aux USA,en GB,en Allemagne,en Italie et au Japon) » ‘l’islam face à la laicité ».
        Il met en évidence que contrairement à l’opinion généralement admise en occident,l’islam connait évidemment la séparation du religieux et du politique et ceci bien avant le christianisme en Europe.
        Les rapports entre religion et politique en terre d’islam n’ont jamais connu le caractère conflictuel qu’ils ont eu en Europe(ce qui a débouché sur la sécularisation),car en terre d’islam le pouvoir politique a toujours été autonome et beaucoup plus puissant et organisé que les religieux qui eux n’avaient pas l’équivalent du Vatican,càd une hiérarchie religieuse disposant d’un vrai pouvoir politique,et capable de défier le pouvoir politique incarné en Europe par les empereurs,les rois,les princes.

        D’où les innombrables conflits entre différents papes et rois et empereurs.
        Ce genre de conflits n’a pas existé en terre d’islam car le pouvoir politique a toujours prévalu sur le religieux.

  2. @ CVT:

    Ensuite,je vois que vous avez très peur de l’islam et des musulmans,notamment grâce à la propagande médiatique(et la théorie du choc des civilisations,promue par les néo-conservateurs américains pour faire la guerre aux pays musulmans),je vous conseille l’excellent livre de Raphael Liogier, »le mythe de l’islamisation,essai sur une obsession collective »,pour comprendre votre malaise identitaire qui n’a rien à voir l’islam et les musulmans mais plus avec le sentiment déclin qu’ont les européens face à l’émergence d’autres puissances(Chine,Inde,etc).

    Voici un extrait de son entretien:

    http://www.zamanfrance.fr/article/rapha-l-liogier-agressions-islamophobes-sont-justifi-es-selfd-fense

    « Il y a une telle frustration et une telle angoisse dans une partie de la population française. Le sentiment de déclin irréversible, la mondialisation et le capitalisme sont vus comme l’horreur absolue, le comble étant la visibilité de l’islam et des musulmans perçus comme voulant imposer leur religion. Il faut vraiment ne pas avoir confiance en son identité pour penser que 6 ou 7 % de la population vous menacent culturellement. Ce qui relie ces choses n’est pas un lien logique mais psychologique. Comme on ne peut pas en vouloir à la mondialisation, il faut personnaliser avec tout ce qui à l’air hétérogène, comme l’islam.  »

     » Le mythe de l’islamisation, c’est l’Europe qui met en scène son propre déclin sur le dos de l’islam.  »

    L’islamophobie actuelle dit plus sur l’Europe et les européens que sur l’islam et les musulmans.
    Comme l’antisémitisme disait plus sur les antisémites et leurs obsessions que sur les juifs ou le judaisme.

    • @Sarah,
      décidément, qui de vous ou de moi est le plus intolérant? J’ai horreur des attaques ad hominem, et je vous prierais de ne pas m’insulter! Votre discours est condescendant et bien pensant, et ce n’est pas une façon de discuter: j’aurais plutôt tendance à penser que vous trollez…
      Je ne suis pas du tout inculte (je pense même être bien plus cultivé que vous…), et vos objections ne répondent à aucuns des arguments que j’ai donnés. Enfin, évitez les explications psychologisante: je n’ai pas peur de l’islam, et en tant qu’anti-religieux, j’ai parfaitement le droit de détester cette religion, ce qui ne fait absolument de moi un raciste car je respecte tous les croyants, même leur droit à se tromper, contrairement à vous!
      Pour ma part, contrairement à vous, je ne donne pas une interprétation biaisée de la laïcité (la votre ressemble plus à une tolérance religieuse dans la sphère publique…) je me borne à ce que la Constitution en dit, et à laquelle l’Etat est supposé se conformer. S’il ne le fait pas (lui ou une collectivité locale), cela n’invalide pas le principe…
      Enfin, la majorité des églises françaises sont considérées comme des monuments historiques, et leur entretiens sont conformes à la loi de 1905, qui ne s’applique pas à l’Alsace et à la Moselle (où le Concordat s’applique).
      Bref, au lieu de me balancer des insultes et des articles en guise d’argument, vous feriez mieux d’aiguiser les vôtres….

  3. Est-ce que l’auteur de cet article a aussi prévu de faire un article sur cette violation là de la laicité?

    « Une cinquantaine de garçons venant d’une école privée juive et portant la kippa ont refusé d’être surveillés par deux femmes lors des épreuves du Brevet dans un collège de Seine-Saint-Denis. »

    http://www.atlantico.fr/decryptage/surveillantes-examen-remplacees-hommes-pour-motif-religieux-ces-attaques-quotidiennes-contre-laicite-que-france-doit-regarder-en-781233.html#Xxy0BiJLF6rKGAli.99

    • Evidemment que c’est choquant: plus que ce fait-là, c’est le fait qu’on ait pu céder à ces jeunes extrémistes qui me choque! Il fallait leur coller un zéro et au revoir! Voilà à quoi mène le manque de fermeté de l’Etat sur la question de la neutralité religieuse…
      Votre islamophilie vous aveugle, car je peux aussi vous parlez de musulmans qui refusent de serrer la main, ou pire, d’être soignés par des médecins du sexe opposé. J’en parle d’autant plus tranquillement que c’est que cela arrive quotidiennement dans l’hôpital où ma soeur travaille comme médecin…
      Bref, partout où l’islam refuse de se séculariser (et c’est fréquent…), il y a des problèmes…

  4. Inquiétante obsession de Sarah.
    Apprenez à lire ce que j’écris avant de me faire ce genre de commentaires.
    Quand je renvoie dos à dos, fête du ramadan (c’est le nom de la soirée sur le site de la mairie de paris et non la nuit du destin) et subventions aux crèches loubavitch, je ne vois pas en quoi, j’attaque l’islam plus qu’une autre religion.
    Avant tout, lisez la loi de 1905.

    • Et oui,je connais la chanson:vous allez me traiter d’antisémite parce que je mets en évidence que les musulmans ne violent pas la laicité plus que d’autres communautés en vous donnant des exemples concrets?

      La réalité des faits est que dès que l’islam est concerné TOUT LE MONDE(la gauche,la droite,comme le FN)monte sur ses grands chevaux en EXAGERANT les faits comme le reconnaît Jean-Louis Bianco,président de l’observatoire de la laicité,qu’on ne peut soupçonner d’une quelconque complaisance vis à vis de l’islam.

      Quand vous affirmez que vous ne vous attaquez pas spécialement à l’islam,c’est évidemment faux:tous vos articles qui concernent la laicité ont pour objet l’islam(avec quelques rappels de principes pour d’autres,mais l’objet principal est l’islam ».

      Et l’article qui nous concerne a pour titre « ISLAM,République et laicité,comment la gauche… ».
      Vous avez bien lu,il y a le mot islam dans le titre et non le mot religion.

      Enfin,m’accusez d’avoir une obsession particulière alors que vous même semblez obsédé par l’islam est plutôt drôle…

      PS:quant à la loi de 1905,pouvez-vous me dire où et quand ai-je dit des choses qui lui seraient contraire?

  5. Le communautarisme c’est la gangrène.
    Quand je vois que de plus en plus, « à gauche » (au ps, au FdG, chez les Verts, au NPA ), on en vient à soutenir la religion au nom de la « défense des opprimés », quel retournement de situation, quelle faiblesse intellectuelle, quelle trahison des idéaux de la part de ces politiciens.

  6. pourquoi être contre le communautarisme ? on est pour ou contre , liberté oblige , juste un détail à ne pas oublier , si on est pour …les 20 ou 30 pour cent qui vont voter Le Pen , ça peut aussi faire une « communauté » , les 75 pour cent qui se méfient de l’islam, ça peut aussi une fois faire communauté , français de souche ? ça peut aussi faire communauté ..
    l’arbre ne vit que par ses racines . Français de souche ? celui qui adopte les racines françaises , liberté , égalité , fraternité , laïcité, solidarité , justice ..l’étranger ? ben , il a deux systèmes radiculaires , en principe donc très riche , ceux que l’on craint , ce sont les acculturés dans les deux langues , Cioran, Y Montand …les basanés de l’affiche rouge ? les « ceux par le sang versé? » , d’hier et d’aujourd’hui ? comment oser ne pas les reconnaitre ? au dessus de Français de souche , il y a « Frère » , frère humain …..le délinquant , le voleur , le violent ? la cellule biologique ne survit pas à une trop grande porosité de sa frontière ou membrane , pas de haine , ou même d’animosité , mais on sait que les poules en campagne ne survivent pas sans grillages protecteurs , c’est différent bien sur pour les poulets de supermarché …
    un dernier mot , laïcité ….c’est la primauté de l’intelligence sur le dogme , c’est aussi un système de lois et normes de vivre ensemble , ne pas oublier l’ennemi d’aujourd’hui , le dogme économique , bien plus nuisibles que les dogmes religieux , dont les excès ne viennent que du constat de la baisse de leurs pouvoirs , sinon , pourquoi tant de meurtres ? quand on est sur d’e soi et de son dieu , on n’assassine pas les enfants ( de dieu , du sien en principe , ou alors il y en aurait plusieurs ?? )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s