Modeste proposition pour transformer les cimetières parisiens en aire de jeux pour enfants.


Qui n’a pas d’enfants à Paris ne sait pas ce qui se passe dans les aires de jeux des parcs de la capitale le week-end voire la semaine : bambins aussi entassés que dans le RER B dans l’unique bac à sable, queues dignes de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie aux toboggans et pelouses détruites par les hordes de pré-pubères se prenant pour Zidane ou Chabal… Bref, au premier rayon de soleil, les jeunes couples parisiens avec enfants vivants dans de minuscules appartements avec des budgets de plus en plus restreints se précipitent dans ces espaces verts de plus en plus petits. Alors que faire ?

L’idée m’est venu le week-end dernier en revenant du parc avec mon fils âgé de 16 mois. Au détour d’une rue, celui-ci a couru en direction d’une entrée de cimetière parisien. Arbres feuillus en quantité, petites allées dégagées entre les tombes, caveaux quasi vide pour se cacher, fleurs à offrir à maman, petites plaques pour apprendre à lire… et personne. Pas un chat. Du coup, mon fils a bien joué une heure pendant que je fumais une petite cigarette en buvant ma bière assis à l’ombre sur la tombe d’un illustre inconnu. C’est là que mon cerveau d’architecte s’est mis en branle. Pourquoi ne pas transformer les cimetières parisiens en aire de jeux pour enfants ? Les modifications sont simples:

  • Aménager les tombes afin que les angles ne soient plus saillants et ne puissent plus blesser les enfants.
  • Se servir des tombes hautes pour y installer des toboggans.
  • Se servir des tombes basses pour en faire des tables de pique-nique ou de Air Hockey (l’aération ne pourra être que bénéfique pour les cercueils).
  • Remplacer les tombes abîmées par des bacs à sable.
  • Aménager les caveaux pour en faire des kiosques à Guignol ou ventes de confiseries.
  • Transformer les fontaines pour arroser les plantes par des fontaines à eau pétillantes !
  • Etc, …

Evidemment, un vrai travail de fond doit être effectué afin de déterminer les besoins en fonction des lieux et des types de populations mais il conviendra que chaque candidat aux prochaines élections municipales de 2014 se positionne rapidement sur le sujet. On ne peut laisser impunément plus de 95 hectares d’espaces verts (et vers pour les cercueils) et plus de 2000 arbres aux seuls morts qui, je le rappelle ne payent ni impôts ni taxes, alors que nos enfants sont l’avenir de notre capitale et de notre pays. A celles et ceux qui trouveraient cette solution peu respectueuse des morts, conviendrez qu’il est bien plus respectueux de jouer avec la couronne de fleurs de mamie que de la laisser pourrir (la couronne) dans un coin. A l’instar des Sexy Car wash, un partenariat public-privé pourrait être envisager afin que les enfants entretiennent les tombes à chaque visite. Une forme de gagnant-gagnant.   

Très rapidement, j’ai réalisé ci-dessous une image propective qui montre bien combien ces aménagements sont simples et réalisables à faibles coûts.

PS: Ce texte est très légérement insipré de Jonathan Swift et de sa Modeste proposition : Pour empêcher les enfants des pauvres d’être à la charge de leurs parents ou de leur pays et pour les rendre utiles au public

6 réflexions sur “Modeste proposition pour transformer les cimetières parisiens en aire de jeux pour enfants.

  1. même si l’entassement des enfants dans les parcs et les aires de jeux à paris sont réels , ce n’est pas une raison suffisante pour utiliser les cimetières comme tels. Vous semblez oublier qu’un cimetière est un lieu de recueillement où les gens prient (au calme), impossible donc à concilier avec une aire de jeux où les enfants s’amusent (bruyamment).

    Cela reste néanmoins une utopie intéressante d’un point de vue de l’utilisation des lieux peu ou trés faiblement fréquentés. Mais pour que cela marche il faudrait que nos moeurs liés à la visite d’un défunt changent. Que l’on apprenne a se recueillir différemment. C’est cela qui fait de votre projet une utopie.

    Enfin, dernier point; l’image des cimetières véhiculée par la société actuelle ne m’inciterais pas en tant que parent à y emmener mon enfant jouer. C’est d’un glauque !

  2. J’ai déjà gardé des enfants qui m’ont réclamé avec insistance d »aller au cimetière d’à coté pour jouer au ballon car il n’y avait pas d’espace suffisant dans le parc le plus près (qui était assez loin en fait!). L’idée venait totalement des enfants car moi, en tant que baby-sitter je n’aurai jamais eu cette idée et d’ailleurs, je leur ait refusé ne sachant pas comment allaient le prendre les parents. Tout cela pour dire qu’il s’agit bien d’un problème de mœurs car les enfants voient, avec leur regard naïf, les cimetières comme un simple espace qui ne sert à rien. C’est un projet qui est un peu flippant effectivement mais à la fois, c’est vrai que tout cet espace mériterait d’être rentabilisé au profit des vivants!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s