Hollande – Cahuzac : ce qui s’est (presque) vraiment dit.


En exclusivité pour l’Abeille et l’Architecte, la Souris du Palais nous livre la retranscription (presque) exacte de ce qui c’est dit entre Jérôme Cahuzac et François Hollande.
hollande-cahuzac

Jeudi 13 décembre 2013, Palais de l’Elysée, bureau du président:

– Bon Jérôme, c’est quoi cette histoire ?

– Rien je te jure : on ne me pardonne pas d’avoir du fric c’est tout. Tu connais Plenel…

– Oui… Enfin quand même. Tu ne vas pas me la faire à l’envers : il y a quoi dans le dossier ?

– Que dalle je te dis : on avait ouvert un compte du temps de XXX  mais tout est fini. Il n’y à plus rien en Suisse et mon baveux m’a assuré que la demande de coopération fiscale ne pouvait rien donner. Ils trouveront rien.

– Bon… Mais si un juge s’en mêle ?

– (…)

– Alors ?

– Ben… Alors… il faudra que je démissionne j’imagine ?

– Exactement ! Je ne peux pas me permettre de prendre le moindre risque. Les membres du gouvernement doivent être irréprochables.

– Attends ! j’ai pas de casserole moi ! Je suis pas Baylet ! Je suis pas Guerini !

– Tu me le jures ?

– Arrête ! Ils trouveront rien je te dis.

– Bon ok : je te soutiens mais au moindre truc avec un juge tu démissionnes. Et dès que c’est calmé, je te reprends à la faveur d’un remaniement.

– Tu me proposes le poste de Mosco là ?!?

– Oui, bien sûr.

Enfin presque.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s