Gauche populaire, la fin d’une aventure.


536948_10200687351488441_800267476_n

Ça y’est ils l’on fait. Les élus de la Gauche Populaire ont présenté à la presse leur manifeste. Vingt-trois députés et un conseiller régional. Cinq thèmes sont mis en avant: Rendre du pouvoir d’achat aux catégories populaires, Lutter contre l’exclusion en favorisant l’insertion par l’emploi, Protéger les salariés de France dans la mondialisation, Refaire de l’école républicaine l’ascenseur social qu’elle a cessé d’être, Réinventer une laïcité ferme et inscrite dans le réel.  Quand je vois comment la laïcité est galvaudée à Argenteuil dont le maire est l’un des principaux signataires, j’ai quelques doutes quant à la ligne générale de ce manifeste de 76 pages. 

Mais là n’est pas la question, sans concertation aucune avec le collectif d’intellectuels et de citoyens, la Gauche Populaire est devenu un club d’élus sociaux démocrates partisans et je ne pense pas être le seul à le penser.

Faire le buzz, avant que la Gauche Forte ne fasse le sien, tel était le but de cette manoeuvre politicienne. Vous remarquerez aussi que ceux qui ont participé dès le début au travail intellectuel de ce collectif quitte déjà le navire: Il suffit de lire le texte du jour de Gaël Brustier.  Ici. Je ne me prétends pas être intellectuel, je ne suis qu’un modeste architecte, mais je n’ai pas entrepris le travail intellectuel au sein de la Gauche Populaire pour jouer les faire-valoir d’un collectif d’élus en mal de médiatisation ou pour revivre les travers d’un courant ou d’un parti politique. Jouer collectif en rhizome sans chef ni leader, c’est cette liberté qui m’avait plu.

Ceux qui ont trahi notre idéal ont gagné. Dont acte mais ce sera sans moi. Je ne suis pas abattu, loin de là car je sais que de nouvelles aventures  pour retrouver le sens du peuple commencent dès maintenant.

PS: J’exprime ici mon avis personnel et n’engage pas les personnes citées. En revanche, si vous voulez vraiment savoir ce qu’était la Gauche Populaire avant aujourd’hui, c’est ici. 

Advertisements

7 réflexions sur “Gauche populaire, la fin d’une aventure.

  1. PS et populaire, vous vouliez faire croire cela à qui ?
    En échangeant, dans le réel, avec le blogueur Antidote, je lui avais fait part de ma grande circonspection quant au devenir de ce club de réflexion qu’est la Gauche Populaire. La gauche n’est plus populaire.

    Je pense qu’il faut redevenir Socialiste tout simplement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s