[EXCLUSIVITÉ] : Contre la ministre de la Culture, Jack Lang s’oppose à la destruction du marché couvert de Fontainebleau.

Depuis plusieurs années, Jean-Cabestan, historien de l’architecture et enseignant à l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, se bat pour sauver de la destruction du marché couvert de Fontainebleau construite en 1941 par l’ingénieur de génie, Nicolas Esquillan, le futur concepteur de la voûte du CNIT. (vous pouvez d’ailleurs retrouver l’intégralité de ses articles sur son site : ici) A quelques jours de la démolition, Jack Lang, ancien-ministre de la Culture, s’oppose à la destruction de ce chef-; ‘oeuvre dans un mail que je me suis procuré en exclusivité.

Le 05 mars dernier l’instance de classement que la ministre de la Culture avait permis de stopper les bulldozers du maire de Fontainebleau prêts à détruire la halle. Malheureusement, le 20 juillet dernier, Aurélie Filippetti et ses services refusaient que le bâtiment soit classé monument historique. Malgré le soutien de neufs grands prix nationaux de l’architecture : Frédéric Borel, Paul Chemetov, Adrien Fainsilber, Claude Parent, Dominique Perrault, Rudy Ricciotti, Francis Soler, Gérard Thurnauer et Bernard Tschumi mais aussi de cinq grands prix nationaux de l’urbanisme : Francis Cuillier, Christian Devillers, Bruno Fortier, Yves Lion et Philippe Panerai, rien ne semble pouvoir empêcher de livrer aux pelleteuses, lundi 23 septembre, l’oeuvre de Nicolas Esquillan. Le dernier espoir réside peut-être dans un mail de Jack Lang envoyé récemment à Jean-François Cabestan :

 » Cher Monsieur,
Je vous apporte mon soutien pour défendre le marché couvert de Fontainebleau qui est menacé de destruction.
Nicolas Esquillan est un ingénieur exceptionnel qui fut aussi l’auteur du CNIT avec Jean Prouvé.
C’est un ouvrage rare qui nécessite d’être sauvegardé.

Bien à vous,

Jack Lang « 

En espérant que ce dernier échange puisse faire changer d’avis la ministre Aurélie Filippetti qui, à l’occasion des journées européennes du Patrimoine, déclarait samedi matin se préoccuper du Patrimoine et notamment celui XXème siècle avec la création du du label « Patrimoine du XXe » siècle. Aux promesses, les actes maintenant. Par ailleurs, dans sa conférence de presse,  la ministre a déclaré la protection du patrimoine local devrait être inclus dans les documents d’urbanisme, notamment les PLU. Ce qui semble être une catastrophe a fortiori pour le Patrimoine car au seul jugement du maire. Il aurait été préférable de créer une instance locale (départementale, régionale ?) en charge non seulement du Patrimoine mais aussi des permis de démolir et de construire pour enfin enlever au maire un pouvoir qu’il ne maîtrise pas.

PS : On savait que David Mangin était mauvais architecte mais on ne le connaissait pas lâche et malhonnête.  Ici.

About these ads

11 réflexions sur “[EXCLUSIVITÉ] : Contre la ministre de la Culture, Jack Lang s’oppose à la destruction du marché couvert de Fontainebleau.

  1. Ce marché est irregardable, ce qui explique la brochette des archis officiels qui veulent le conserver. Ceux-ci auront besoin de l’appui de JL quand leurs propres oeuvres toutes aussi moches seront menacées à leur tour, comme cela ne manquera pas d’arriver.

    • Bien sûr que c’est moche. C’est triste, sans rapport avec son contexte, de l’intérieur c’est pas mieux, on dirait une vision de futur post apocalyptique à la blade runner….mais à Fontainebleau.

      Je comprend de moins en moins la ligne éditoriale de ce blog. Vous craignez vraiment de vous faire des ennemis en allant copiner avec tout le monde et vous alignant sur tous les architectes pour enfoncer des portes ouvertes ?

      On pourrait pas avoir un questionnement esthétique plutôt ? Un truc un peu ambitieux à l’heure où ce thème est tabou…

      • C’est « moche » aujourd’hui selon vos critères et surtout parce que non entretenu (voir à l’époque ici http://archipostalecarte.blogspot.fr/2013/09/a-fontainebleau-les-journees-de.html), imaginez une seconde la Tour Eiffel sans nettoyage, peinture et autre réparation pendant 70 ans et on en reparle. La mairie de Fontainebleau fait tout pour que ce bâtiment disparaisse, en le laissant se dégrader, c’est presque réussi. Quelle honte !
        La ligne éditoriale de ce blog est simple : ce que je pense, ce que j’ai envie de défendre, ce que j’aime. C’est moi et moi tout seul. Quand je critique, on me dit aigri ; quand je soutiens on me taxe de copinage… Allez savoir… Mais cher Vincent, faites comme vos patrons (C&O) : conférences, livres sur le beau, le vrai, le juste qui décemment s’arrête en 1930.

  2. haha alors vous avancez masqué et vous démasquez tout le monde. Bravo c’est courageux. Pour sortir de l’escarmouche de comptoir et rentrer dans le sujet, peut-on se demander pourquoi Fontainebleau dénigre ce bâtiment ?

    Peut on avoir l’humilité en tant qu’architecte, de se dire que les gens ne voient pas la même chose que nous ?

    Serait-il possible, par un hasard des plus fortuits, que là ou nous voyons un chef d’oeuvre moderniste comme on a appris à les voir à l’école, les gens voient un tas de béton sans intérêt ?

    • Je n’avance pas masqué, je suis juste discret. En 3 clics, vous me retrouvez mais bref, revenons au sujet.
      Je ne crois pas en l’argument du bon sens du peuple. Il suffit de voir les 1,5 millions de « j’aime » en soutien au bijoutier niçois aujourd’hui ou à la haine de la Tour Eiffel hier.
      Comme un conférencier populaire que vous connaissez, je crois plutôt en l’instruction publique de Condorcet, c’est à dire : « Généreux amis de l’égalité, de la liberté, réunissez-vous pour obtenir de la puissance publique une instruction qui rende la raison populaire, ou craignez de perdre bientôt tout le fruit de vos nobles efforts. »
      C’est certes plus difficile, mais bien plus courageux que de céder à la foule par anti-modernisne primaire.

      • Je comprend bien. Là ou j’ai de sérieux doutes c’est sur ce qui nous permet d’apporter l’instruction au peuple. Notre formation sur la question esthétique est nulle. C’est un tabou et ça a pourtant énormément d’impact sur notre métier. On ne connait que très peu de chose de notions comme la théorie de la forme, la circulation des lignes, le sens ou la symbolique des couleurs, etc.

        Et pourtant, on est là à dire aux gens : on sait ce que vous aimez mieux que vous.

        Heureusement que les autres arts ne fonctionnent pas de la même manière. Imaginez que les musiciens vous forcent à écouter leur musique en prétendant que vous n’y connaissez rien. Imaginez que les écrivains choisissent pour vous les livres que vous lirez, parce qu’ils vous considèrent comme inculte.

  3. En somme on a pas la moindre idée de ce que pense les gens de ce que l’on construit, on ne veut surtout pas savoir. Des fois on l’apprend à nos dépends, comme ici.

    Ca va aller on s’en remettra, mais on pourrait en profiter pour se poser quelques questions…

    • Pas toujours d’accord avec L’Abeille, mais la a fond oui ;

      La lettre de Mangin est abjecte, et elle n’exprime effectivement que son manque de talent connu .

      Frelon , cette halle n’est ni moche ni triste, sa voute a pvé de verre rond est splendide
      Comparez a la vacuité architecturale du projet de P.Chavannes
      ( cf http://www.sppef.fr/2013/03/28/la-halle-de-fontainebleau-sauvee-in-extremis/ )
      et du projet de place
      (http://patrimoine-environnement.fr/pas-de-classement-au-titre-des-monuments-historiques-pour-la-halle-de-fontainebleau/)

      Meme Le Moniteur s’en emeut : « Sale temps pour le patrimoine moderne. La démolition contestée de la Halle du marché de Fontainebleau (Seine-et-Marne), en vue d’aménager une nouvelle place, suspendue un temps, pourra reprendre »

      • Elle n’est pas  » moche » ou « triste ». Elle est juste affreuse. Excellente nouvelle du Moniteur donc. Tout va bien. :-)

      • Je suis très curieux, et je ne souhaiterais surtout pas mourir idiot. Expliquez moi s’il vous plait la poésie émanant de cette architecture. Quel est le message que l’architecte souhaite transmettre aux hommes ? Pourriez vous m’éclairer sur la dimension spirituelle d’un pavé de verre ?

        Ces notions m’échappent autant qu’à la ville de Fontainebleau, et c’est bien pour ça qu’il vont la détruire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s