Abécédaire ironique de l’architecture

Après la sortie remarquée en 2006 de Charette au cul les nouvôs ! : Le parler des architectes, petit glossaire des termes usités par les anciens élèves architectes de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts et les vieux et très vieux architectes… La #teamarchi composée, elle, de jeunes architectes a encore frappé ! Après de longs et fructueux échanges, la crême de la crême des twittos archi (phi_phou, Imen_C, jraoul, paul2pma, Lili_Larchi, sdetails, ValerieHoareau, fabpons, meredithda, oliviertempora, demartinisguiom, degioanni et moi-même AbeilleArchi ) est heureuse de vous présenter l’Abécédaire ironique de l’architecture.

En espérant que cela vous fasse passer l’été et n’hésitez pas à rajouter vos propres définitions en commentaires.

A

- comme Architecte: espèce en voie d’extinction (selon certains, il pourrait être d’intérieur ou d’extérieur, cf. P)

- comme Architecture : valeur ajoutée de plus en plus accessoire.

- comme A chier : se dit affectueusement entre confrères. Marque d’estime envers un projet foiré…

- comme ABF ou ACMH : un confrère qui fait chier un autre.

- comme AJAP: jeune architecte pistonné légalement.

- comme Académie d’architecture : la dénigrer en public, la convoiter en secret.

- comme AK : soirées de l’ordre des architectes IDF où chaque architecte dit ce qu’il pense, sans écouter les autres. Vivement l’AK 47, ce sera fou.

- comme Afex : on ne sait pas trop ce qui s’y fait, mais ils organisent de beaux voyages…

- comme Années 80 : l’âge d’or de l’architecture… (cf. http://www.lemoniteur.fr/159-culture/article/actualite/851171-architectures-quatre-vingt-l-expo-vintage)

- comme Archicool : fanzine aigre et bilieux, assez amusant à lire, qui pose de bonnes questions et apporte de mauvaises réponses.

B

- comme BFUP : sorte de béton qui permet de cacher l’absence de dessin de façade.

- comme BBC : ensemble de normes pour un bâtiment blindé de champignons.

- comme Bauhaus : En cas de blues les classiques à revisiter.

- comme BIG : qui a trouvé en un seul mot comment qualifier un architecte. (Se dit aussi de quelqu’un qui dit oui à tout ce que veut le maître d’ouvrage..).

- comme Bois : LE must des matériaux qu’il faut utiliser pour être DD (développement durable) d’après P. Gontier et P. Madec.

- comme Bouton : « Bah, pour la 3D, vous appuyez sur un bouton et puis c’est fait, non ? » selon le client. (fonctionne aussi pour les surfaces habitables).

- comme Bal des architectes : occasion rêvée pour trouver ton (ta) stagiaire, ton épou(x)(se), bref un bon plan (c’est le cas de le dire ! ).

- comme Beudin (René), le génial auteur de « Charette au cul les nouvos ». (voir plus haut)

C

- comme Charrette : le rhum qui va bien dans les cocktails mais surtout c’est ça.

- comme Chantier : le truc dont on ne te parle jamais pendant tes études si tu les a commencées après 1997.

- comme Chiader : il n’y a plus que les vieux cons pour employer le terme. J’en suis donc…

- comme Comic sans ms : police à bannir. (parfois utilisée dans les PowerPoint de programme de promoteurs ou maîtres d’ouvrages peu sérieux.).

- comme Colboc : dynastie d’architectes. Où que tu ailles, tu en rencontres toujours un qui traîne…

- comme Copyright : inexistant en architecture.

- comme Canopée : trouvaille sémantique qui permet de construire une verrière mastoc en l’affublant d’un nom aérien (cf. également Verrière d’Amiens).

- comme Ciriani (Henri), notre péruvien national, chef de secte, retiré quelque part entre Lima et Auxerre, actif sur Twitter.

- comme Chemetov, père et fils, avec un v ou avec deux f, comme tu voudras. Tous des stals à la botte du PC et du Bérim?

- comme Corten : Matériau à la mode qui ne rouille pas la façade mais qui suite à des pluies torrentielles, colorie la route.

D

-comme Diversité: un savoir faire ça se montre (on va pas leur faire 2 fenêtres pareil).

-comme Dalle : en archi, est assez pratique pour porter le mobilier.  Chez les urbanistes, faite pour porter des aménagements hors sol (urbanisme de dalle fuck context) . Entendu aussi parfois : avoir la dalle, c’est baisser ses honoraires pour remporter un appel d’offre, tant pis si on paye pas le stagiaire ou les heures sup’ du gratteur.

- comme Détail : doit être chiadé, sinon ton projet est nul.

- comme Degioanni (Jacques-Franck) : se dit d’un gonzo-journaliste qui se la pète un peu trop et un peu trop souvent : « Oh, Trétiack, arrête de faire ton Degioanni! »

- Comme Duthilleul (Jean-Marie) : architecte connu pour ses gares et son discours lénifiant et apaisant (d’où son patronyme?).

- Comme Darrieus (Margaux), journaliste archi AMC qui n’a pas sa langue dans sa poche mais qui est quand même très sympathique. Et pourtant chez AMC… [on avait dit pas d’attaques perso!]

- comme DESA : de prétendus archis, des fils et filles à papa, qui ont acheté leur diplôme au 254, boulevard Raspail.

- comme DPLG : les vrais architectes. Il y a les DPLG, et puis il y a les autres…Une AOC quoi!

- comme duo. Ils pullulent en architecture, pour le meilleur et pour le pire : Chartier-Corbasson, Valode & Pistre, Colboc & Franzen, Combarel & Marrec, etc. Le plus difficile est parfois de bien se souvenir lequel est lequel de Joly & Loiret ou de Hardel & Le Bihan.

-comme Dimension : a grande ampleur affective depuis la crise.

E

- comme Esclave (cf Grouillot et Stagiaire).

- comme Elévation : il arrive que des maîtres d’ouvrage demandent  une  élévation de façade (expression révélatrice).

- comme Ego : indispensable à l’exercice du métier d’architecte.

- comme Evanescente : mot à la mode quand on ne sait plus quoi construire.

-comme Ecole de Chicago : a existé bien avant la French Touch.

- comme Equerre d’argent : La distinction suprême accordée à l’architecte enfin parvenu au firmament de sa carrière par un jury de VIP que même la grande famille du Pritzker elle en rêve. A noter : le trophée, chic et de bon goût, fait toujours un très bel effet sur la cheminée d’une agence. Je ne l’ai encore jamais retrouvé en vente sur eBay. C’est dire…

-comme ESQ : plus communément esquisse, travailler gratuitement

- comme ESA : une école qui cherche souvent son directeur.

- comme Exposition : souvent creuses, parfois pléthoriques, la plupart du temps versées dans l’auto-célébration.

F

- comme French Touch, secte qui dit optimiste même si c’est la crise,  qui a pris un nom anglais mais qui ne construit qu’en France (le même terme qu’une vague de producteurs électro very 90′s)

- comme Façade : jamais enseigné dans les écoles d’architecture.

- comme FRAC: le terrain de jeu des architectes japonais et de mauvais architectes français.

- comme Fuck The Context ! : toujours plaisant à placer dans une conversation qui s’enlise. Fuck context est le titre d’un des livres fourre-tout de Koolhass.

- comme FFF : form follow function

- comme Fallingwater : seul défaut : elle ne se trouve pas en France.

G

-comme Gratteur ou Grouillot. Esclave moderne voir Stagiaire.

-comme Gesticulation : mot à l’origine de la FrenchTouch.

- Gonzo-Journaliste : JFD (encore et toujours), qui n’hésite jamais à aller sur le terrain (les cocktails), à fraterniser avec les plus humbles (les architectes), ni avec les puissants (les architectes). N’hésite jamais non plus à mouiller la chemise (avec du champagne), ni à payer de sa personne (tu veux mon 06?)

- comme Gérards : distinction potache, imprégnée de vitriol, imaginée par l’Abeille et l’Architecte et qui a fait du bruit dans Landerneau.

-comme Gigot bitume : pour se débarrasser du reste des papiers kraft à la fin d’un chantier.

- G comme Gaudin, non pas le maire de Marseille, pas non plus celui des poëles et du Familistère (Godin), mais Henri et Bruno, père et fils, tous deux également assez médiocres et assez verbeux, il faut bien le dire.

- comme Garantie décennale : qu’on est obligé d’utiliser au bout d’un an.

H

- comme HQE : Haute Quantité d’Emmerdes.

- comme Honoraires : minables selon l’architecte, exorbitants selon le client.

- comme H heureux comme un architecte.

- comme Hors-oeuvre : que les péquins confondent avec Hors d’oeuvre à l’heure du déjeuner.

- comme Hollande (le pays pas le président) : l’Eldorado pour tous les architectes.

- comme (Les) Halles : futur bâtiment le plus pourri construit à Paris.

- HLM : On aspire au projet quand il n’y a plus de commande privée.

- HMONP : tout le monde s’emberlificote à la prononciation aussi bien qu’à l’explicitation du sigle. Finit en apocope :  » t’as fait ton HMO? « 

I

- comme Idée (cf B, V, voire cf K, et même pourquoi pas S ou même toutes les entrées de cet Abécédéaire de génie(s) )

- comme Imagination : faire rêver…dans pas mal de limites.

- comme Image, c’est une belle image, dommage que la même attention n’ait pas été apportée au fonctionnement.

- comme Inflation normative: Parle comme Dati pense comme Ricciotti.

- comme Inspiration : A ne pas confondre avec copier-coller.

J

- comme Journée : pas suffisant pour l’architecte qui squatte aussi les nuits.

-comme Jeune architecte : Titre qui ne commence qu’après la cinquantaine.

- comme Japon : terre fantasmée de l’architecte, recuite de références parfois un peu lourdingues (Eloge de l’ombre, Villa Katsura, Métabolisme, Tange Kenzo, Takamatsu Shin, Endo Tadao, etc.).

- comme Jury : tous pourris-vendus, raclures de bidet, traître-à-la-cause, etc.

- comme Journal : qui fait de la com et oublie souvent de citer l’architecte.

K

- Comme Kutch : On ne sait pas très bien d’où vient ce nom, mais il fonctionne comme un marqueur professionnel.

- comme kWh : l’obsession du moment.

- comme Kraft : papier de fin de mois.

- Comme Kuma : le Japonais qu’on se paie, faute de Sanaa.

L

-comme Lubrifiant : pratique pour faire passer la pilule.

-comme Architecte Local : architecte français associé à une pointure étrangère dans le cadre d’un projet en France pour lequel il ne sera jamais cité.

- comme Lili l’archi: qui fait bien marrer la #teamarchi.

- comme Las Vegas : beaucoup à y apprendre.

M

- comme Machisme : où dans certains cas l’architecte (femme) est assimilée soit à la secrétaire de l’architecte, la décoratrice sympathique, ou la potiche qui fait bien dans le décor de l’agence…

- comme Maître d’ouvrage (ou maire) :  « J’ai la thune, je décide et l’architecte ferme sa gueule »

- Comme Le Moniteur : la-revue-de-référence-qui-etc. [Grossière manoeuvre destinée à fourguer une publicité clandestine dans cet Abécédaire vierge de toute pression des annonceurs...] ou affecter de le mépriser, mais être capable de tuer père et mère pour une publication de 500 signes.

- comme Maquette : inexistante dans certaines agences; on reconnaît toujours celle d’un promoteur.

- comme Mobilier : petits ensembles de traits généralement hors mission qu’on met quand même dans les plans pour comprendre comment que ça marche mais que le client il dit que son armoire normande elle loge pas.

- comme Modulor : on ne se souvient pas trop de ce que ça représente, mais il est chic de l’invoquer. Je sors le Modulor….(peut servir de grouillot pour les nostalgiques)

- comme ministre de la Culture : NON! On avait dit pas d’attaques personnelles!

- comme Marc Lévy : féru d’écriture (?) dont il se dit qu’il aurait eu une société d’architecture (?). Aurait mieux été inspiré de ne toucher ni à l’une ni à l’autre de ces deux disciplines.

-comme Monument historique : dont l’intérêt reste à déterminer.

N

- comme Nouvel (Jean) : sans qui notre métier n’existerait aux yeux de personne.

- comme NGF : notion qui va changer avec le réchauffement climatique

-comme Norman Foster : qu’on oublie le prénom tellement on parle du nom.

- comme Noir : avant les archis s’habillaient en noir. Maintenant ils broient du noir en permanence…

-comme Neufert : indispensable mais en déclin avec le net.

-comme Nuits Blanches : non pas pour faire la fête.

-comme Normes : En renouvellement permanent.

- comme Nul : c’est nul, …est nul terme consacré qui n’a pas besoin d’explication de par son évidence.

O

-comme OPR : Opération Préalable (préférable) à la Réception

-comme Ornement, pratique taboue dans la profession et que l’on préfère laisser à l’habitant.

- comme Ordre : survivance archaïque dont chacun peine à se faire une idée exacte de sa mission…

-comme Ombres : A ne pas négliger dans les présentations 3D.

P

- comme Promoteur : espéce qui rêve d’être architecte et se méprend souvent des limites de sa fonction

- comme Philharmonie : bâtiment à gestion budgétaire élastique.

- comme PMR : ensemble de règles qui compliquent le parcours des personnes valides pour faciliter celui des personnes invalides.

- comme Podotactiles : issu de la réglementation PMR, sert à  bousiller des Louboutins ou tout autre type de chaussures à talons hauts, excellent test de confort pour les talons > 4,5 cm, remet les compensés au goût du jour.

- Comme Pritzker : sorte de méga-Equerre d’argent dotée d’un solide paquet de biffetons et d’un médaillon de bronze ça-comme, décerné dans la plus grande opacité et remis chaque années en grandes pompes emperlousées dans les endroits les plus hype de la planète.

- comme PC : Les archis préfèrent Apple mais ils sont obligés de le déposer…

- comme Prix d’architecture : chaque industriel en manque d’idées en monte un. Zinc, Velux, Terre crue, Terre cuite, Cuivre, etc.

- comme Projet :  toujours auréolé d’un certain flou :  » il est construit ou pas? « 

-comme Paysagiste : Celui qui s’occupe des plantations des jardins du projet.

- comme Perrault (Dominique) : pas celui des contes, mais l’autre. Qui a tout réussi très tôt et qui court après le Pritzker chaque année…

Q

- comme Quality Street. Tu sais jamais ce qu’il y a derrière l’emballage.

- Comme Quizz : quels ont été les successeurs de Susini à la tête du Cnoa jusqu’à ce jour ? Variante : même question avec l’Unsfa. Avec le Syndicat de l’architecture c’est fastoche : une seule réponse.

- comme QWERTY : putqin de rqccourcis clqvier q lq con.

R

- comme Rotring. ro quoi ?

- comme René Richon. René qui ?

- comme Rendu, comme un vomi, faut que ça sorte, on dort mieux après.

- Comme Rolex : celle que tu affiches fièrement parce que à cinquante ans, etc.

- comme RT : contrainte en voie de renouvellement.

- Comme Résille : crépine de *BFUP, de métal ou autre destinée à jeter un voile éthéré et pudique sur l’inanité du parti (s’il était réussi, pourquoi le voiler, hein?).

-comme Réunion : Une assemblée où on n’arrête pas dire c’est la faute à l’autre.

-comme Réhabilitation : A quoi sert de réhabiliter si on peut détruire-construire?

- comme Rénover : opération des années fin du 20 ème siécle qui consistait à raser pour reconstruire. (autre : voir Réha).

S

- comme Stagiaire : dans la cave et non payé. (échelon en dessous de gratteur)

-comme Surface : tableau dans lequel le promoteur se  plonge avant même de comprendre le projet.

-comme Syndicat : inexistant pour les salariés – corporatistes pour les patrons.

-comme Salades : plantes non médicinales mais biologiques qui tartinent les façades

-comme Seuil : les 170m² que tout le monde essaie de détourner.

-comme Seuil dans la mort du seuil une conséquence de la réglementation PMR

- comme Starchitecte : le monde en compte une poignée, la France à peine trois.

- comme sous-traitance : l’activité réglementée de la plupart des architectes.

T

- comme #teamarchi : lobby obscur en mode web 2.0

- THQE : Très Haute Qualité Emotionnelle

- comme Talon : déconseillé aux femmes architectes dans les chantiers… à ne pas confondre avec Achille

- Comme twittos : ceux de la #teamarchi sont particulièrement teigneux et influents…

- Comme Té : Qui s’en souvient?…dépend si il vient de Marseille…

- comme Trou du cul : confrère qui a plus de commandes que toi.

- Tutelle : le taulier en chef quoi… Hésite entre Culture, Environnement, Logement, etc. L’idée de la co-tutelle fait son chemin, mais n’est-ce pas être deux fois plus emmerdés? Deux fois plus fliqués?

- Comme 3D : rendu en 2D qui singe la 3D, que nous appellerons donc 3D. Séduit le promot’ et gruge le gogo.

U

-comme Unité d’habitation de Le Corbusier : appelée aussi maison du fada, empilement de duplex en béton.

-comme UP : désignait les écoles d’archi jusqu’en 2000; aujourd’hui désigne la largeur qui permet d’évacuer le public d’un bâtiment d’archi

- comme Urbaniste : quelques archis se disent architecte-urbaniste alors qu’aucun urbaniste ne peut se dire urbaniste-architecte… comme dirait M. Cyclopede : Etonnant non ?

- comme Usine : appellation donnée à certaines agences qui confondent architecture et production.

V

- comme Véget’ :  utile pour camoufler la non-idée. Appelée aussi foufoune ou choucroute voire même vaseline verte (la rumeur dit que ça vient de Juan Novello)

- comme Viguier (voir Wilmotte)

- comme Valode & Pistre (voir Wilmotte et Viguier)

- comme Vert : dont toutes les nuances (fluo, pomme, caca) sont à la mode

- comme Vous savez quand je serai payé ?

- comme Vitruve : respect, même si on a pas lu les 56 tomes de son traité, mais bon, on va pas non plus se fader tout Socrate et tout Marx non plus…

- comme Vue : les caractéristiques d’un logement que le promoteur vendra une blinde même si le séjour fait moins de 20m².

W

- comme Wilmotte (père et fils, voire même fils plus que père): (alors la il y a a dire ….) Vile motte ?

- comme WC : lorsque tu fais du logement collectif avec des surfaces super serrées, tu aimerais bien parfois les placer sur le palier, comme au bon vieux temps.

X

- comme Xanax, nécessaire à une carrière d’architecte

- comme Xenakis : un mec qui a eu la bonne idée d’arrêter l’archi pour spatialiser sa musique.

- comme X-Tu : avec un nom comme ça il ne pouvait que trouver du boulot en Corée.

Y

- comme Yes We Kahn (Louis).

- comme Yves Saint-Laurent : qui aurait pu être architecte, habillé comme il est…

- comme Y va pas me lâcher bientôt ce connard avec ses prétentions de petit-bourgeois à la con!

Z

- comme Zanzibar : le lieu ultime où échouer lorsque, tout comptes faits, tu réalises que tu as foiré ta carrière d’architecte pour ménager ta vie privée, et que tu as foiré ta vie privée pour tenter de te faire une carrière d’architecte.

- comme Zah(i)a Hadid, la Lady Gaga de l’architecture…

- comme Zone : les urbanistes en ont inventé des palanquées.

- comme Zéro : le degré ultime de l’architecture.

30 réflexions sur “Abécédaire ironique de l’architecture

  1. A comme Auto entrepreneur, nouveau procédé consistant à sous payer un employé pour faire un boulot à temps plein dans sa boite tout en ne payant aucune charge sociale et patronale… et le laissant aller sur les chantiers sans être couvert (marche aussi avec les chargés de communication)

  2. Très marrant et …….si vrai!!!! Y aurait encore tellement de définitions
    (Calque: plus connu et utilisé sur autocad que dans la vie réélle)

  3. Il y avait le petit dictionnaire des idées reçues, lieux communs et autres fantasmes relatifs à l’architecture de Pascal Dutertre que je n’ai trouvé personnellement qu’à la caisse de la librairie du moniteur à la Cité de l’architecture. Cet abécédaire ironique met un coup de jeun’s au propos !

  4. A la lettre B, il manque BEUDIN René, le génial auteur de « Charette au cul les nouvos ».
    Et je sais de quoi je parle puisque BEUDIN, c’est moi.
    C’est toujours rassurant de voir que l’on n’est pas un vieux con isolé, un misérable nostalgique de l’ancienne Ecole comme l’avait écrit cette bibliothécaire de la prétendue Cité de l’Architecture (une archi ratée et mal résignée sans doute)

  5. Les desa c des fond , les rendus ça se vomit…
    Charretteet tout ça … on sent ni Passion et encore moins d envie, médiocre

  6. Je ne suis pas archi mais travaille très régulièrement avec des architectes. J’ai du mal à comprendre votre remarque envers Bruno GAUDIN qui, avec son équipe, fait partie des architectes les plus compétents avec lesquels j’ai pu travailler.

  7. « C comme Colboc : dynastie d’architectes. Où que tu ailles, tu en rencontres toujours un qui traîne » : voir meme, t’achètes un appart ds un immeuble 70′ et tu découvres plus tard en récupérant des vieux plans que c’est aussi un Colboc qui l’a construit…

  8. Excellent et un peu trop souvent à égale distance de la réalité et de la caricature. J’aurais bien ajouté « C comme Compte-rendu de chantier : pièce à conviction », ou encore « L comme Logiciels : coûtent un bras à acquérir, l’autre à utiliser ».

  9. V – Je propose VOCATION:
    Exemple : C’est beau la vocation. Les architectes crèvent tout en travaillant. Ils préfèrent même travailler pour oublier qu’ils ont faim. Oui c’est beau la vocation.

  10. Haha! bien sûr, là où on est directement visé, ça pique un peu…je suis DESA, alors si j’ai acheté mon diplôme, peux tu me dire où se situe le SAV car si je suis très satisfaite de la formation et du papier qui la clôture, je constate les mêmes dysfonctionnements dans ma « carrière » que ceux évoqué sur ce blog à longueur d’articles. Merci d’avance, car nous les filles à papa on est pas aussi préparées et endurcies que tout ces fils de prolétaires des écoles publiques qui se nourrissent de carton gris pour subsister pendant leur études, et je galère avec l’assurance de la Lambo depuis que le RSI a refusé de considérer mes notes de frais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s